Select Page

NEC, géant industriel japonais de l’informatique et de la télécommunication, a ouvert au public la démonstration de sa nouvelle solution de reconnaissance faciale permettant l’identification même portant un masque.

Le système surmonte une faiblesse commune de la reconnaissance faciale, à savoir que le fait de cacher une partie du visage réduit la précision de l’authentification. L’apprentissage en profondeur, l’une des méthodes de l’intelligence artificielle, est utilisée pour améliorer la précision en incorporant une tournure unique qui souligne les différences entre soi-même et les autres qui lui ressemblent. Même si l’utilisateur porte un masque ou des lunettes de soleil, ou si son visage est tourné sur le côté, le système peut authentifier l’utilisateur avec une grande précision grâce à l’image prise de face.

©️ www.nikkei.com

Dans le contexte de la propagation du nouveau coronavirus, le développement et la mise sur le marché de nouveaux produits dotés d’une fonction “Touchless” s’accélèrent au Japon.

NEC va d’abord l’introduire à titre d’essai à l’entrée de service de l’entreprise pour 100 000 employés, dans le but de le commercialiser dans les six mois.

Les systèmes d’authentification biométrique de NEC ont été installés dans plus de 1 000 systèmes dans environ 70 pays et régions. En particulier, la reconnaissance faciale est utilisée à diverses fins, notamment pour le contrôle des entrées/sorties, les mesures de sécurité au niveau national, ainsi que pour le contrôle de l’accès aux entreprises, la connexion aux terminaux et le paiement.